Cessons d’empoisonner et d’infecter nos enfants

  • No Comments

Vous prenez soin de vos enfants, vous veillez à leur donner de la nourriture bio, à proscrire tout poison…
C’est bien naturel, quelle mère irait délibérément donner des poisons, des produits cancérigènes avérés, ou d’autres, hautement toxiques ?
Pourtant, en leur injectant (ce qui est bien pire), ces mêmes poisons, cancérigènes et toxiques, là, votre comportement ne devient-t-il pas illogique et irrationnel, curieux, non ?

Le cartel des producteurs de vaccins-poisons a son réseau de trafiquants, qui ont eux-mêmes leurs petits dealers.
Ce trafic est basé sur les mensonges les plus éhontés, les omissions, les manipulations de chiffres, le chantage, les menaces, les persécutions et la radiation des médecins qui se révoltent… voire plus…
Tout cela constitue la « Mafia médicale », qu’a dénoncé depuis longtemps notre amie le Dr Ghislaine Lanctôt :
http://www.personocratia.com/fr/boutique.php
C’est certain, si vous découvrez cette page, tout imprégné du mythe qui veut que les “vaccins” sont efficaces et inoffensifs, que c’est une “affaire entendue” depuis longtemps et qu’il n’est même pas question de revenir là-dessus, vous risquez d’avoir un choc, voire un traumatisme si vous poursuivez la lecture avec un minimum d’ouverture d’esprit…
Cela nous a fait ça, à nous aussi, sauf que c’était il y a 40 ans et que nous étions chercheur dans l’un des plus grands laboratoires pharmaceutiques du Monde… Alors, le sol semble se dérober sous nos pieds, nos certitudes sont mises à mal, et dans un premier temps, on a la tentation de tout rejeter d’un revers de manche :
“Ce sont des foutaises, on ne peut pas nous avoir trompé à ce point, tout ce monde médicale, c’est impossible… ça se saurait !”

Cessons d'empoisonner et d'infecter nos enfants
Précisément, cela se sait, et nous, nous étions même “payés pour le savoir”, mais c’est tellement énorme… on refuse de voir ce qui est sous nos yeux…
Mais posez-vous la question : Pourquoi les “grands médias” ne parlent jamais de ça… et du reste ?
Oui, céder à la facilité du rejet est très tentant, c’est plus facile, on n’a pas à remettre en cause tant de choses…
Et puis, on se croyait protégé avec les vaccins, il va falloir assumer sa santé, on découvre qu’on se retrouve “tout nu”… C’était si bon l’irresponsabilité, si confortable… Finalement, si vous manquez de courage, si vous êtes encore dominé par la peur, si vous préférez la soumission, l’obéissance aveugle, le confort illusoire et la fausse sécurité des croyances d’un autre âge, alors, passez votre chemin, cette page n’est pas (encore) pour vous…

Vaccins : témoignage d’un repenti

NB : Si le fichier PDF ne s’ouvre pas au premier clic (ou mal), renouveler ou téléchargez-le

Vaccins et développement du cerveau

Dr Blaylock, MD, neurochirurgien : « Il y a plusieurs années que j’étudie le problème des vaccins. Au plus j’ai approfondi la question, au plus mon inquiétude a grandi car les vaccins sont susceptibles de provoquer d’innombrables dommages de santé. ».

Quels médecins savent ?

Quels médecins savent détailler à leurs patients les différents ingrédients des vaccins et leurs effets toxicologiques respectifs ?
Quels médecins qui prescrivent par exemple l’Infanrix Hexa + le Prevenar à leurs patients savent que, selon des documents confidentiels des fabricants, ces deux vaccins co-administrés lors d’une même consultation multiplient INUTILEMENT par 3 le risque d’effets secondaires neurologiques chez leurs patients ?
Quels médecins savent le nombre de complications possibles que la firme GSK liste en lien avec son vaccin Infanrix hexa dans un autre document confidentiel ?
Quels médecins savent qu’il existe plus de mille études scientifiques sur les échecs et risques graves des vaccins ?
Quels médecins sont au courant qu’au moins 5 études sont en faveur du lien entre vaccin anti-hépatite B et sclérose en plaques en dépit des dénégations officielles ?

Quels médecins savent qu’en dehors du débat sur le Dr Andrew Wakefield, la question du lien entre vaccins et autisme n’est toujours pas tranchée, que du contraire…?
Quels médecins sont suffisamment au courant de tous les conflits d’intérêts qui peuvent gangrener le jugement des “leaders d’opinion” qu’ils peuvent parfois suivre trop facilement ?
Quels médecins savent que les autorités considèrent les pharmas comme “leurs partenaires naturels” et qu’elles se sont déjà rendues coupables de publicité trompeuse en matière de vaccins ?

Quels médecins savent qu’ils peuvent être condamnés à plusieurs milliers d’euros pour ne pas avoir informé correctement les patients AVANT la vaccination, des effets secondaires graves possibles ?
Quels médecins savent que les rares données comparatives qui existent entre enfants vaccinés et enfants non vaccinés (0 vaccins) montrent toutes que la santé des seconds est bien meilleure que celle des premiers ?
Quels médecins savent que parmi les pays industrialisés, la mortalité infantile est la plus élevée dans les pays qui vaccinent le plus ?
Quels médecins savent reconnaître précocement les signes parfois subtils d’effets secondaires neurologiques post-vaccinaux pouvant se solder par des troubles cognitifs et des difficultés d’apprentissage ?
Quels médecins savent que TOUS les vaccins qu’ils administrent, quels qu’ils soient, sont expérimentaux et pourquoi il en est ainsi depuis plus de 200 ans de pratique vaccinale ?
Quels médecins savent que même les employés médecins des firmes pharmaceutiques admettent qu’ils “ne savent pas comment marchent les vaccins” ?

Vous êtes médecin et vous ne savez pas répondre à toutes ces questions.
Alors il est évident que ce site est aussi fait pour vous. La sécurité et la légalité de votre pratique ne pourront qu’en être améliorées. Et c’est d’ailleurs bien pourquoi les médecins sont de plus en plus nombreux à nous lire, même s’ils ne se sentent pas pour autant libres de prendre nommément la parole sur ce site, via des commentaires ou un témoignage (pressions de l’Ordre des Médecins obligent !)
Vous n’êtes pas sûr que votre médecin saurait répondre à ces questions ?

Alors il est tout aussi évident que vous devriez suggérer à votre praticien de visiter notre site internet. C’est aussi un excellent test pour voir si vos médecins sont suffisamment ouverts et curieux et respectueux de votre santé et de votre intégrité. Ne pas savoir est déjà très problématique, vu les conséquences possibles, mais refuser d’apprendre par arrogance et par suffisance est autrement plus grave. Si votre praticien refuse d’apprendre, un bon conseil, dans votre intérêt… changez-en !
http://www.initiativecitoyenne.be/article-www-initiativecitoyenne-be-un-site-aussi-utile-aux-medecins-119024464.html

Témoignages sur les effets des vaccins (poisons)

http://www.initiativecitoyenne.be/article-temoignages-choquants-sur-les-effets-des-vaccins-118277771.html
Vous avez dit… “choquants” ? (1)
Ameya 10ans, a eu la santé endommagée par les vaccins. Il a souffert d’importantes crises d’asthme et d’allergies. Son frère est devenu autiste à la suite des vaccinations.
Mark Blaxil est le papa d’une fille autiste. Il se demande : “S’agit-il ici d’une vaste expérimentation humaine réalisée sur cette génération d’enfants ? Nous ne savons pas ! Nous ne savons pas non plus si les 26 doses de 9 vaccins que les enfants reçoivent au cours de leur première année de vie, contribuent ou non à améliorer leur santé !”.

Allison Chapman : Mère de 3 enfants dont la santé a été endommagée par les vaccinations : “Ma fille aînée a fait des convulsions dans l’heure qui a suivi l’injection d’un vaccin. A 15 mois, après le ROR, mon enfant n’a pas pu dormir et a pleuré toute la nuit. 48 heures après le vaccin, il avait toujours une forte fièvre ; tout son corps était couvert d’éruptions. Les jours qui ont suivi, il n’arrêtait pas de me dire : “mal tête, mal tête, mal tête”. Les procédures médicales ne doivent jamais être des actes ” passe-partout”. Les parents doivent avoir le droit de protéger leurs enfants.”.

Mish Michaels : Au cours de mes enquêtes et communications scientifiques, j’ai eu l’occasion de présenter plusieurs cas d’enfants dont la santé avait été endommagée par les vaccinations.
Dr Janet Levitan, Pédiatre : “J’ai vu mourir un enfant dans les heures qui ont suivi une vaccination. Ce drame s’est encore produit deux fois au début de ma carrière ! Les vaccinations de routine ont leur part dans les maladies chroniques que nous voyons aujourd’hui chez les enfants.”.
Ryan : Couvert de plaques rouges, quelques heures après qu’il ait reçu son vaccin ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole).
Erin Williams : “En cette seule année, 120 enfants du Massachussets ont présenté de graves réactions aux vaccins : 47 recours aux urgences, 11 hospitalisations. Un enfant a passé 60 jours à l’hôpital avec de graves complications. Il a aussi eu un arrêt cardiaque.”.

http://www.youtube.com/watch?v=j3IMSUApeW4 (11 mn 44 en anglais)
(1) Ce n’est pas choquant du tout… Injecter massivement ces poisons à des nourrissons, c’est ça qui est choquant, mais que le résultat soit dramatique, c’est parfaitement logique ! C’est l’inverse qui devrait choquer un vrai scientifique, non formaté pour ne pas voir l’évidence : comment une telle pratique criminelle pourrait-elle être sans effets dramatiques ? Ajoutons que c’est toujours dramatique, même si le résultat n’est pas visible immédiatement ou que la relation de cause à effet n’est pas comprise. Une perte de l’attention, un enfant devenu atone ou hyperactif, la vue qui baisse et qui nécessite de lui mettre des lunettes, une détérioration des facultés intellectuelles… un cancer dans 10, 20 ou… 40 ans… qui fait la relation avec l’empoisonnement vaccinal ?

Spread the love

About Author